beat, mexico city blues – résidence du 15 au 21 mars 2021

BEAT
D’après Mexico City Blues et The Howl et les auteurs de la Beat Generation

La première partie du projet BEAT, Mexico City Blues, a été présentée lors de la première édition du festival Phoque à Nantes.
Impromptu poétique composé à partir d’un montage de textes issus du recueil Mexico City Blues de Jack Kerouac, c’est le premier jet d’un ”jazzthéâtre”
où la poésie, le jazz et la danse s’invitent au milieu des spectateurs, dans un hall de théâtre, un club de jazz, ou sur une terrasse de café.
L’idée de cette forme est de faire entendre la poésie de Kerouac, de plonger dans un univers et une prose à la fois spontanée, folle, libre et qui découle comme un fleuve, dont le rythme se joue du tempo, sur fond de jazz.
Dans une seconde partie, nous voulons faire jaillir à partir du texte Howl de Allen Ginsberg, et de la scène, les images proposées par ce texte manifeste d’une génération tourmentée par des questionnements toujours actuels – l’incompréhension politique, l’asservissement au machine, la prison du consumérisme.

DISTRIBUTION
Conception, mise en scène et lumières : Mathilde Domarle
Avec : Capucine Waiss, Thomas Bosquet et Antoine Le Frère
Création son : Théo Rodriguez-Noury et Elias Menebhi—Bernard
Scénographie : Hugo Patino-Arrieta
Costumes : Stéphanie Pitiot
CONTACT
Mathilde Domarle : mathilde.domarle@gmail.com