Kakophōnía – cie du Théâtre El Duende – résidence du 17 au 23 décembre 2020

Pour cette nouvelle création, la compagnie El Duende a choisi de travailler sur le langage : Le langage des mots, le langage corporel et le langage musical
Librement inspiré par la Novlangue de Georges Orwell, notre travail s’articulera autour du sens perdu des mots ou plutôt de la destruction même des mots « Nous détruisons chaque jour des mots, des vingtaines de mots, des centaines de mots. Nous taillons le langage jusqu’à l’os. » (George Orwell, 1984) et qu’à force de se laisser entrainer par les mots et plus particulièrement par la langue de bois, le mensonge (fake news) et la rhétorique politique, nous laissons les mots penser à notre place.