dédale d’un soupeur – cie fugue 31 – résidence du 21 septembre au 4 octobre 2020

en quelques mots
« La lame du temps émousse l’être tant et si bien qu’un matin, ce n’est plus soi dans le miroir, mais un étranger.

Un visage martelé de cratères… Un homme à la lisière de sa vie pense au présent. Il trace, avec de la grosse laine rouge, un chemin dans les méandres de son passé, et ne trouve que ruines, vestiges, et fragments. Fragments de souvenirs, qui lui apparaissent tels des flashs qu’il s’efforce de restituer au présent, il s’arrête, réfléchit, examine ce qui remonte à la surface et s’interroge sur tout ce que cela peut bien vouloir dire. Il se rappelle, à travers les flashs qui lui reviennent, avoir été domestique dans une maison où un maitre aux moeurs sordides lui a fait subir un somme d’atrocités innommables, d’une longue errance dans le désert qui le conduira au meurtre de son père, ou encore d’une file d’hommes de tous âges faisant la queue devant des toilettes publics. Comment recoller les morceaux et tenter de reconstituer son identité à travers ces seules bribes de souvenirs ?

l’équipe :
Rémy Bouchinet : texte
Romain Gneouchev : mise en scène et je
Aliénor Durand : Collaboration artistique, scénographie et costumes
Edith Biscaro : lumières
Vincent Dupuy : son

Contact : Fugue 31 – Lilas Rousseau et Romain Gneouchev
administration@fugue31.com – +33 6 26 61 27 58
Photographie : Jean-Louis Fernandez