l’homme d’à coté – collectif rosa – résidence du 30 novembre au 13 décembre 2020

« Plutôt qu’un film sur l’amour physique, j’ai essayé de faire un film physique sur l’amour. » François Truffaut à propos de La Femme d’à côté.

L’Homme d’à côté : Représentations cinématographiques du sentiment amoureux est la parole d’un chercheur qui aime le détail et prend plaisir à étirer les petits riens des images qui en disent long. L’objet des recherches de cet homme à côté des images est de décrypter la passion romantique et destructrice dépeinte au cinéma, analyser ce qui fait courir les personnages dans des films tels que Lettre d’une inconnue (Max Ophuls, 1948), Rocco et ses frères (Luchino Visconti, 1960), Le Temps de l’innocence (Martin Scorsese, 1993) ainsi que son film fétiche, dans lequel il se reconnait : La Femme d’à côté (François Truffaut, 1981).
Bâtie sur l’analyse filmique, la conférence laisse échapper dans un jeu de constantes digressions une parole plus intime, se fichant bien de la bienséance à l’image des héros et héroïnes de cinéma analysés.
Si pour le cinéaste Max Ophuls, « le bonheur n’est pas gai », c’est dans une conférence en quatre parties (La Culpabilité, La Fusion, La Réalisation, La Distinction) et à travers la problématique suivante : « Comment raconter le physique de l’amour ? » qu’il sera question d’étudier notre part de liberté dans le sentiment amoureux. Pourquoi jouir ne signifie pas forcément être heureux ? Et comment être heureux, être amoureux, ne signifie nullement connaître le plaisir ? Pourquoi, en nous, ces romances cinématographiques tragiques résonnent comme des lignes de conduite ?

Sébastien Accart / écriture et interprétation
Vincent Rouche / mise en jeu

Contact : Sébastien Accart – 06 64 52 57 84 rosa.collectif@gmail.com