jusqu’au soir – la presque compagnie – résidence du 14 au 20 septembre 2020

NOTE D’INTENTION

« Se relever après le chaos, résister à tout prix, seul ou en groupe, en dépit de l’effroi des catastrophes passées et futures et de l’absurdité du monde… Malgré les menaces qui planent au-dessus de nos têtes ; Être là, pleinement, entier, le corps sincère et particulier, seul avec les autres. Danser malgré tout, sa danse, une danse personnelle, intuitive, entre rage et douceur, individuellement ou collectivement. Résister est l’enjeu, faire est l’argument, avoir un corps manifeste est le postulat.… Et nous opposerons finalement à la noirceur d’un monde chaotique, le simple goût de vivre l’élan, la joie du mouvement, l’énergie, l’envie de la survie et en dépit de tout, l’envie de continuer, de témoigner à notre manière et d’imposer notre présence au monde coûte que coûte. Et alors, nous fabriquerons peut-être des éclats de beauté qui consolent… Et alors, sûrement nous dirons des choses qui seront entendues. Nos actes, fussent-ils infimes ou dérisoires, au regard du tumulte du monde ». Ch.Rousseau Avec avec une esthétique forte, JUSQU’AU SOIR est avant tout un spectacle à éprouver. Il défend une écriture chorégraphique tranchante et vitale, personnelle et non référentielle, sincère et spontanée, loin des danses savantes. Elle est accompagnée d’une création musicale électronique intense, des lumières précises mais sensibles travaillant les clair obscurs, et des images vidéos énigmatiques comme d’autant de paysages mentaux cherchant à révéler

Direction & Chorégraphie : Charlotte Rousseau Interprétation : Ambre Duband, Eléonore Guipouy, Tésia Peirat, Charlotte Rousseau (distribution en cours) Création musicale, lumière & vidéo : Charlotte Rousseau Régie : Rémi Cassabé Une production de La