les scandaleuses – cie l’ensemble 21 – résidence du 20 juillet au 2 août 2020

Les Scandaleuses réunit les grandes héroïnes du répertoire pour sauver du ridicule Les Précieuses de Molière, Cathos et Madgdelon.
Pour en finir avec leur destin de personnages mineurs et ridicules, ces dernières vont essayer d’accéder à la Cour des Grandes, au Panthéon des Héroïnes Dramatiques au destin remarquable et tragique.
Evidemment leur demande est systématiquement rejetée. Quelques tragiques vont aider nos provinciales à s’inventer une grande scène de mort/d’agonie dans laquelle elles pourraient avoir l’espace de dire leur rêves d’amour et d’absolu, leur effroyable désillusion et la boue dans laquelle elles ont été traînées depuis 1659 mais elles réalisent alors que pour être prises au sérieux il leur faudra mourir. Elles refusent.
Elles ont une meilleure idée : écrire une lettre aux actrices qui représenteront leur drame pour leur dire de ne pas se fer au titre et au point de vue de l’auteur. Les Tragiques n’y avaient jamais pensé. Toutes les Scandaleuses se mettent à rêver à la façon dont elles auraient aimé être écrites jusqu’à ce que l’auteur de théâtre intervienne et rappelle que, pour sa défense, il lui était impossible d’écrire de telles choses. Elles le prennent en otage puis elles redemandent : les précieuses sont-elles toujours ridicules ?

L’Ensemble 21 est dirigé par Anne-Laure Thumerel à la mise en scène et la dramaturgie.
Le projet des
Scandaleuses
réunit un assistant à la dramaturgieGaspard Dupraz, un scénographe, Thibault Seyt, et six acteurs co-créateurs : David Sidibé, Margot Del Sordi, Adrien Bromberger, Margaux Francioli, Guillemette Lefèvre et Kate Perrault.