Que cela suive ainsi son cours… – cie de l’astre – résidence du 17 au 30 juin 2019

Note d’intention
Et si l’on mesurait l’énergie qu’un individu doit déployer pour changer de vie, que ce soit par l’exil (volontaire ou forcé) ou pour échapper à un danger de mort ?
Observons le parcours chaotique de ces êtres prisonniers, de leur vie, de leur condition, de leur passé et de leurs aspirations. Quand il s’agit de s’exiler, de refaire sa vie ou de se libérer de certaines chaînes, nous devons systématiquement franchir un seuil, un passage ou une frontière. L’une des questions cruciales réside dans le processus énergétique de mise en oeuvre.
A travers une conversation entre un exilé politique et une exilée fiscale (première partie), puis par le prisme d’une femme déchirée entre son amour inconditionnel pour son mari violent et son désir de fuite (seconde partie), nous interrogeons la force dont il faut faire preuve pour changer et se (re)construire.
Notre proposition artistique plonge les acteurs et le public dans un univers aquatique et subaquatique. Nous souhaitons par là donner à voir et à entendre un voyage débuté sur une surface instable, pour se terminer dans un abysse.
Par ce choix, nous souhaitons souligner les obstacles physiques et mentaux auxquels se heurtent les personnes en quête d’une construction de soi, meilleure que celle pré-déterminée par l’éducation ou/et l’environnement.
Nous travaillons sur une scénographie immersive utilisant les arts numériques et représentant de façon irréaliste un univers aquatique puis sub-aquatique, qui se délite au fil du spectacle. Nous développons une sonographie mêlant bruits de la mer, cris d’oiseaux, et des sons évoquant l’exil, la fuite, la détresse, l’oppression.
Des distorsions de sons, couplées à des décompositions d’images vidéo et à certains mouvements, plongent le spectateur au eoeur des thèmes abordés.

l’équipe
Mise en scène
William Astre
Collaboration artistique
Aurore Kahan
Scénographie numérique, Vidéo, Lumière
Laurent Vérité
Sonographie
Samuel Mazzotti
Distribution
Clémentine Bernard
William Astre
Production
La Compagnie de l’Astre
www.cie-astre.com