tu seras mignonne – cie on va pas se mentir – résidence du 11 au 20 mai 2018

Note d’intention
L’histoire de Colette est une ode au bonheur.
Une libération inespérée.
Une ode à la vie et à ce qu’il persiste d’irrémédiablement heureux dans les situations tragiques.
À la vie dans ce qu’elle a de plus beau et de fascinant par la nature même de ce qu’elle nous offre de mystères, d’inconnu et d’inattendu.
Le parcours de cette jeune femme est un voyage à travers les certitudes aveuglantes auxquelles on laisse trop de place : à travers l’héritage que l’on reçoit, créateur ou destructeur, qui nous sert de terreau et de matériau de construction. Il s’agit également de poser un regard sur le sentiment d’illégitimité, de solitude, de désarroi et de honte face à un mal qui habite Colette et dont elle ne parvient pas à se défaire.
Il y a une volonté de mettre en lumière l’impact d’une rencontre, du bouleversement qu’elle peut susciter quand on choisit d’accepter ce que l’Homme offre de meilleur.
Il s’agit également de soulever la question de la foi que l’on s’accorde et que l’on choisi d’embrasser ou non.
Le spectateur entre dans l’histoire de Colette au moment où elle décide de se suicider. On entre alors ce cheminement intérieur, à l’orée de cette libération qu’elle entreprend et au cours de laquelle on rencontre les éléments fondateurs de sa problématique: une mère qui passe sa vie à prévoir sa mort, une Mémé dans le déni d’un destin qu’elle a subi et bon nombre de personnages autrement lumineux et bienveillants.

L’équipe
Texte et interprétation: Angèle Humeau
Mise en scène: Pierre Hélie
Entrainement chorégraphique: Aragorn Boulanger
Scénographie: Charles Templon
Création lumières: Denis Koransky
Création costumes: Alix Descieux-Read
Création sonore: Rémi Parguel
Partenaires: Lavoir Moderne Parisien / On va pas se mentir / CND de Pantin / Jeune opéra de France