Le renard envieux qui me ronge le ventre – Cie Les Entichés – Résidence du 5 au 18 juin 2017

« Alexandre, Sarah, Sam, Guillaume et Jeanne, sont chacun, à leur manière le produit de notre civilisation normée. Convaincus d’être anormaux, d’être des « monstres », ils rejettent leur propre image et s’en fabriquent une nouvelle, ils se mentent et se taisent, ils s’interdisent et ils se condamnent. Pour se protéger des modèles qui les rejettent, ils deviennent à leur tour ostracisants.

La pièce traite de l’impossibilité de se définir en dehors du conditionnement relatif à notre genre  ; et prend l’anecdote de Plutarque sur l’éducation des enfants spartiates, « l’Enfant au renard » , comme métaphore inhérente à chacun des personnages, tous dans une démarche de déni sur les envies qui les prennent au ventre. Tous dans une forme de discrimination intériorisée, qui les conduira à leur propre perte.
 

LE CONDITIONNEMENT RELATIF AU GENRE  « Le renard envieux qui me ronge le ventre » est une écriture de plateau. Le texte est écrit à partir des improvisations des comédiens. Les thèmes des improvisations sont tirés de toute la documentation que nous avons rassemblée depuis le début de notre travail en octobre 2015, des rencontres que nous avons pu faire et de nos réflexions personnelles sur le sujet.

LA DISCRIMINATION INTÉRIORISÉE « Bien que victimes des pensées qui les rejettent, ils se placent en bourreaux et en juges et reproduisent les mêmes schémas destructeurs. Les discriminés deviennent discriminants. Les schémas se répètent inlassablement dans un cercle vicieux. »

 

écriture & mise en scène MILLIE DUYÉ

avec
THOMAS BOUYOU
MÉLANIE CHARVY
ÉMILIE CRUBEZY
CHARLES DUNNET
LORIS REYNAERT
création lumières TANGUY GAUCHET

création chorégraphique CLÉMENT VICTOR

réalisation décors MARION DOSSIKIAN

chargé de communication PAUL-ANTOINE VEILLON »

chargé de communication PAUL-ANTOINE VEILLON